Voyage d’apprentissage d’une délégation du Ministère de la Santé de Côte d’Ivoire au Sénégal

Une délégation du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique de Côte d’Ivoire, conduite par Dr Edith Kuassy, Directrice Générale Adjointe du Ministère était au Sénégal du 23 au 27 Janvier 2017 pour apprendre de l’expérience de leurs homologues du Sénégal sur les différentes stratégies pour accroître la demande, l’offre et l’utilisation de la contraception moderne.

Dans le cadre du repositionnement de la planification familiale (PF) pour la réduction de la mortalité maternelle et en vue de profiter du dividende démographique, la Côte d’Ivoire a pris des engagements ambitieux au niveau national et international. Elle est signataire du Partenariat de Ouagadougou en février 2011 et de l’engagement de Londres en juillet 2012 pour le Family Planning 2020. Entre 2016 et 2020, la Côte d’Ivoire devra inclure 514 000 utilisatrices additionnelles de méthodes de contraception moderne. Elle contribuera ainsi pour le quart (25%) de l’objectif de la phase d’accélération du Partenariat de Ouagadougou qui est d’atteindre 2,2 millions d’utilisatrices additionnelles en 2020.

Une telle performance n’est atteignable qu’avec des interventions à échelle, qui rapprochent les services des bénéficiaires et des produits disponibles à la porte de l’utilisateur et utilisatrice. Parmi les pays du Partenariat de Ouagadougou, le Sénégal est cité en exemple pour le succès des interventions à base communautaire, la performance de sa chaîne d’approvisionnement. Le pays s’est doté de moyens fiables de suivi des indicateurs de la PF. Sa prévalence contraceptive est passée de 12% en 2012 à 21% en 2015.

Cependant, la Côte d’Ivoire, malgré les efforts conjugués du gouvernement et de ses partenaires, l’utilisation de la contraception moderne reste faible. La prévalence était estimée à 17,8% en 2015 contre 14% en 2012. Le pays connaît fréquemment des ruptures de contraceptifs aux points de prestation. La distribution à base communautaire des contraceptifs rencontre encore des réticences. Les croyances religieuses et traditionnelles interfèrent constamment avec l’utilisation de la contraception moderne. La promotion des contraceptifs dans les médias et auprès du grand public reste très limitée, surtout en milieu rural. Cette situation rend improbable l’atteinte de l’objectif d’une prévalence contraceptive moderne de 36% que la Côte d’Ivoire s’est fixé pour 2020.

C’est donc pour s’inspirer des meilleures pratiques du Sénégal que la délégation du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique de Côte d’Ivoire a effectué cette visite de partage d’expérience au Sénégal avec l’appui technique et financier de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou (UCPO).

La délégation ivoirienne s’est entretenue avec les différents acteurs (décideurs, prestataires, société civile, partenaires, les bénéficiaires) et des membres des comités techniques et de pilotage du plan d’action de Planification Familiale au Sénégal.

Des visites de terrains facilités par la Direction de la Santé de la Reproduction et de la Survie de l’Enfant (DSRSE) ainsi que l’UCPO ont eu lieu. La délégation a pu voir dans les districts sanitaires de Mbour, de Pikine et de Poponguine, ainsi qu’au Centre Jeunes de l’Université Cheick Anta Diop ce qui se fait de bien au Sénégal en matière d’accroissement de l’offre et de la demande de services de PF en milieu communautaire, urbain et universitaire.

La visite de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA) a permis à la délégation ivoirienne d’en savoir plus sur les projets « Jegesi Naa » et « Yeksinaa » qui ont permis la décentralisation de la distribution des médicaments au Sénégal et contribuent à garantir l’accès équitable à des médicaments essentiels de qualité pour la population où qu’elles soient.

C’était aussi l’occasion pour la Côte d’Ivoire de participer à la cérémonie de lancement du Cadre Stratégique National de Planification Familiale du Sénégal pour la période 2016-2020. La cérémonie de lancement s’est tenue, en présence du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Prof. Awa Marie Coll Seck, et des représentants des partenaires techniques et financiers. L’objectif du plan d’action budgétisé de deuxième génération du Sénégal est de faire passer le Taux de Prévalence Contraceptive (TPC) pour les femmes en union de 21% à 45% d’ici 2020.

La visite a été clôturée par une rencontre avec la Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Prof. Awa Marie Coll Seck, le vendredi 27 janvier 2017 au Ministère de la Santé et de l’Action Sociale. Au cours de cette rencontre, la DGA du Ministère Ivoirien de la Santé Dr Edith Kouassy, Chef de délégation, a fait un bref compte rendu de la mission à Madame Coll Seck.

« Nous avons retenu beaucoup de bonnes choses en matière de création de la demande. Nous avons vu l’implication des Badjenogor; les marraines qui jouent un rôle très actif; nous avons vu l’implication des religieux, l’implication de la communauté en général. Tout ça était extraordinaire ! Nous avons vu une synergie d’action à toutes les échelles de la pyramide des interventions au Sénégal. Une belle réussite de la décentralisation, tout le monde court vers le même objectif. » a témoigné Dr Edith Kouassy.

Selon les dires des membres de la délégation interrogés, l’objectif de la mission a été largement atteint. Il s’agit donc pour eux, une fois de retour, de restituer les apprentissages aux différentes parties prenantes, d’adapter et d’implémenter les stratégies nouvellement acquises au profit du repositionnement de la planification familiale en Côte d’Ivoire.

Ce voyage a été rendu possible grâce au Fonds d’Apprentissage et d’Echange d’Expériences (FA2E) qui a pour but de soutenir toute activité qui vise à accélérer la mise en œuvre des plans d’actions nationaux de PF et de renforcer les apprentissages entre les acteurs engagés dans la mise en oeuvre des plans PF et entre. Pour en savoir plus sur le fonds et les opportunités qu’il offre, veuillez cliquez sur le bouton ci-après.

Source: http://partenariatouaga.org/voyage-dapprentissage-et-dechange-au-senegal/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s